Catégorie

Trucs de blogueuse

Trucs de blogueuse

LES PARTENARIATS ET LA RÉMUNÉRATION DES BLOGUEUSES, COMMENT ÇA MARCHE ?

écrit par BarryLaFraise 23 août 2017 31 Commentaires

Hello les girls, aujourd’hui on se retrouve pour un article  » trucs de blogueuse  »  que vous m’avez beaucoup demandé depuis de longs mois ! Je pense que le sujet des collaborations soulève beaucoup de questions et il y a vraiment des points à éclaircir. Que vous soyez blogueuse, que vous aimeriez développer votre communauté ou simplement curieuse de savoir comment cela se passe, je vous invite à lire cet article afin de mieux appréhender le concept du partenariat.

UN PARTENARIAT, C’EST QUOI ? 

On peut commencer par dire que c’est un échange entre une marque et un influencer ( que ce soit sur Youtube, Facebook, Instagram, un blog ou Twitter.. ) dans le but de promouvoir un produit, parfois plusieurs ou tout simplement pour véhiculer une image de la marque. C’est une relation donnant-donnant, du moins, c’est une relation qui se veut donnant-donnant car vous verrez que ce n’est pas toujours forcément le cas. En général la marque envoie un ou plusieurs produits à l’influencer pour que celui ci teste et en parle par la suite sur les réseaux sociaux à sa communauté. Certains appelleront cela de la publicité déguisée, un peu comme si les réseaux sociaux étaient un vecteur à part entière de la pub aux cotés de la télévision, la radio ou la presse écrite. Pour moi oui, clairement, les réseaux sociaux ont pris une place énorme dans les stratégies de communication des entreprises. Mais il y a une connotation assez négative je trouve en France lorsque l’on nous dit à nous blogueuses,  » Oui bah en gros vous faites de la pub quoi !  » donc je préfère ne pas employer ce mot pour éviter de porter à confusion. Pour les autres personnes, parfois les partenariats sont vus comme le fait d’avoir des produits gratuitement. Certes, il y a cette notion d’avoir un produit gratuitement mais il ne faut pas le réduire qu’à ce simple fait.


 Une collaboration avec un restaurant que j'adore qui m'invite régulièrement.

QUAND PUIS JE PRÉTENDRE À UN PARTENARIAT AVEC UNE MARQUE ? 

C’est assez compliqué de répondre à cette question.. Mais on peut dire qu’il faut avoir une communauté qui nous suit au quotidien de manière engagée et à qui s’adresser. Bien entendu, plus votre communauté est grande en chiffres, plus vous allez intéresser une marque, il ne faut pas se voiler la face. Mais vous pouvez très bien avoir une petite communauté et prétendre à une collaboration avec une marque. Par exemple, une fille qui a 100K sur Instagram mais qui a très peu d’interaction avec sa communauté, peu de commentaires et peu d’engagement peut devenir moins interessante pour une marque qu’une fille qui a 5000 abonnés mais qui sont très actifs et qui potentiellement, vont acheter les produit présentés. Mais ça c’est vraiment du cas par cas car chaque marque à ses propres stratégies de communication. Pour ma part, j’ai eu mes premiers partenariats autour de mes 10 000 abonnés sur Instagram. C’est là où pour la première fois des marques m’ont contactée afin de tester leurs produits.

QUI PROPOSE DES PARTENARIATS ? 

C’est une question qui me revient très souvent, on va donc classer en trois catégories les demandes de partenariats.

  1. En direct. Certaines marques, souvent les petits créateurs ou celles qui ont un service de communication en interne contactent directement les influencers. Il n’y a donc pas d’intermédiaires. Les échanges se font le plus souvent par mails et en général, la marque propose un envoi de produits en échange d’une ou plusieurs photos. Parfois c’est un article blog qui est demandé en échange ou bien une apparition dans une vidéo Youtube. C’est souvent l’occasion de nouer une relation privilégiée avec une marque basée sur la confiance et l’échange.
  2. Les agences de presse ou de communication. Certaines marques font appel à des agences qui vont gérer tout ou une partie de leurs actions sur les réseaux sociaux. Ce sont souvent des marques moyennes à très grosses qui ont des contrats avec ces agences. Il en existe une multitude en France spécialisées dans divers domaines.
  3.  Des plateformes. Ces dernières années on a vu émerger tout un tas de plateformes dédiées aux blogueuses. Le but étant de mettre en relation les blogueuses avec des marques sous forme ludique et pratique. Ces plateformes marchent comme des applications ou des eshop où la blogueuse peut demander un produit ou se voir proposer une collaboration. On peut citer Octoly qui est devenue LA plateforme simple que tout le monde utilise. Mais il existe aussi Hivency, Influence4brands, Keeniz, Reech et bien d’autres. Certaines plateformes sont plus tournées vers l’affiliation comme Awin par exemple, d’autres proposent de créer des wishlists avec liens trackés comme RewardStyle.

 Voici une photo en collaboration avec la plateforme Octoly et la marque Innocent.

Et moi, avec quelle catégorie je travaille ? Avec les trois ! Je suis en contact avec pleins de marques en direct et d’agences depuis plusieurs années. Certaines m’ont accompagnée depuis mes débuts, d’autres m’ont contactées plus récemment. J’ai tissé un petit réseau de marques avec qui je travaille au fur et à mesures des évènements et des rencontres. Les premiers contacts se font souvent par mails, parfois au téléphone et quand les agences ou marques sont basées sur Paris il arrive que l’on mange ensemble. C’est vraiment beaucoup plus sympa de mettre un visage derrière une adresse mail et j’adore ce coté convivial au delà du virtuel. je vais aussi régulièrement sur des plateformes voir ce qui pourrait être sympa.

DOIS JE MOI MÊME CONTACTER LES MARQUES ?  

Oui et non. Je m’explique. Le plus souvent, si une marque aime votre univers et veut travailler avec vous, elle ne se privera pas de vous contacter pour vous proposer quelque chose. Des centaines de personnes travaillent chaque jour sur les réseaux sociaux dans le domaine de la communication. Si ce que vous faite plait, vous n’allez pas tarder à recevoir des propositions. Mais il arrive parfois que l’on aime vraiment trop une marque à la folie et là on peut tenter d’envoyer un email en se présentant et en expliquant nos motivations à travailler avec la dite marque. Mais je vous déconseille cette méthode. Je pense qu’il ne faut pas trop forcer les choses et tout arrive à point à qui sait attendre.

Pour ce qui est des agences, vous pouvez par contre les contacter en vous présentant, en présentant ce que vous faites et en précisant que vous êtes disponible pour collaborer avec des marques sur la beauté ou la mode par exemple. Les agences ont des bases de données et si votre profil plait, il peut être enregistré et cela pourra déboucher sur un partenariat.

Mais je pense que la meilleure méthode si l’on veut travailler avec des marques c’est tout simplement d’attendre d’être repérée. Rencontrer les personnes en vrai à des évènements, échanger sur les réseaux avec vos marques préférées et surtout rester soi même. Car c’est votre petite chose en plus par rapport aux autres, votre originalité qui intéressera telle ou telle marque.


 Une collaboration avec Clarins.

LES DIFFÉRENTS TYPES DE PARTENARIATS 

Il existe plusieurs types de partenariats, d’ailleurs vous avez sûrement du mal à vous y retrouver et à faire les distinctions. On va commencer par les collaborations non rémunérées.

  1. La dotation produits. C’est tout simplement la marque qui vous propose un envoi de produits gratuits afin que vous en parliez sur les réseaux sociaux.
  2.  L’offre de prestation. C’est un peu la même chose que la dotation produit, sauf que là c’est du service. Par exemple on vous invite à tester un massage ou un coiffeur et après vous devez en parler sur vos réseaux.
  3. L’évènement. Pour moi, les invitations à des évènements font partie intégrante d’une collaboration. Les blogueuses sont invitées pour rencontrer et échanger avec la marque en direct, tester les produits, faire des activités dans le but d’en parler ultérieurement ou en direct au moyen de stories.

 Une événement avec Biotherm et Urban Decay.

Mais certaines blogueuses sont payées pour parler d’un produit ou pour poster une photo, c’est une pratique très courante et qui nécessite un statut juridique afin de facturer.

  1. L’article sponsorisé. Bien souvent, derrière l’article sponsorisé il y a un contrat entre l’influencer et la marque. L’influencer s’engage à parler des produits qu’il a reçu. Le contrat peut être très libre, la blogueuse dit alors ce qu’elle veut ou il peut stipuler le nombre de photos à poster, la durée de la vidéo à présenter ou bien un nombre de mots ou de liens ou même parfois un texte tout fait ! ( BEUUURK ! ) Lorsque l’on parle d’article sponsorisé il y a surtout la notion de rémunération qui rentre en jeu. La loi Française oblige donc à mentionner explicitement que le post en question en sponsorisé, en général vous voyez un petit #ad ou #sponso ajouté sous ce type de partenariats.
  2. L’affiliation. C’est un autre moyen de gagner de l’argent via son blog ou ses réseaux sociaux. Le principe est assez simple, je vais par exemple vous écrire un article sur un jean que j’aime et que j’ai eu en collaboration avec la marque de vêtements qui m’a proposé de l’affiliation sur ce produit. Dans cet article il va y avoir un lien spécial, appelé lien tracké, qui va vous rediriger vers le jean. Vous avez un coup de coeur et vous achetez ce jean via mon lien, le site repère donc que c’est moi, Barrylafraise, qui vous envoie acheter ce jean. J’amène donc une vente à la marque qui va me rémunérer ensuite un pourcentage. En général c’est de l’ordre de 5 à 10% du prix de vente. L’affiliation peut aussi prendre l’aspect d’une wishlist sur un blog dont vous achetez des articles et un pourcentage revient au blogueur même si celui ci ne présente pas réellement les produits portés ou à travers un article. L’affiliation s’est étendue à Instagram récemment avec l’application Liketoknow.it de RewardStyle qui permet d’acheter des vêtements par rapport à une photo.

 Une photo pour laquelle j'ai été rémunérée.

Sachez que parfois, certaines blogueuses sont aussi rémunérées pour participer à un évènement et le relayer en story ou sur une photo par exemple. C’est une pratique courante. Parfois, les influencers se transforment aussi en véritables consultants pour les marques et les aident totalement à déployer une stratégie de communication.

COMMENT MOI JE FONCTIONNE ? 

Je vais maintenant vous parler de moi et de mon expérience. Cela fait maintenant plusieurs années que je collabore très régulièrement avec des marques de divers horizons. Je reçoit des dizaines de dizaines de mails par jour pour me proposer des partenariats et la premier point à aborder est le tri ! Je refuse environ 10 partenariats pour 1 accepté. Pourquoi ? Tout simplement car je veux vous parler simplement des produits qui me font envie et que j’aurais acheté avec mon argent si j’en avais eu l’occasion. C’est toujours la première question que je me pose. Si le produit me fait peu envie, je refuse. Même chose si c’est un produit qui n’est pas dans ma ligne éditoriale par exemple une tondeuse à gazon sachant que je parle essentiellement de beauté, de mode et de voyages. Ensuite je me demande si cela peut vous intéresser vous, si vous aimeriez avoir un avis sur ce produit ou tout simplement le découvrir. J’étudie aussi l’image de la marque et son éthique, pour vous donner un exemple j’ai refusé à plusieurs reprise de vous parler d’une marque de vestes en fourrure tout simplement car la fourrure me dégoute et que même pour 10 000 euros je ne voudrais pas être associée à ça. Mais si tout est ok, je discute avec la marque des conditions de la collaboration. Mes conditions sont simples, je dis CE QUE JE VEUX. Je veux dire par là que si une crème me donne des boutons je vais dire qu’elle m’en donne et tant pis si cela ne plait pas à la marque en question. J’ai envie de pouvoir me regarder dans un miroir et me dire ok, j’ai dit la vérité et j’ai surtout j’ai pas envie de vous vanter un produit comme miracle alors que je l’ai détesté. C’est vraiment un point d’honneur pour moi que je mets à ma liberté d’expression. Je refuse aussi les marques qui me demandent 15 photos de leurs produits car je n’ai pas envie de vous saouler avec ça. Je me mets à votre place car moi aussi je lis des blogs et je regarde des comptes Instagram toute la journée et quand je vois 5 fois le même produit en une semaine je sature ! A partir du moment où tout est ok, c’est un réel plaisir de découvrir les produits, de porter les vêtements et de faire de jolies mises en scène. J’aime mélanger mon univers à celui de la marque pour créer quelque chose d’unique. Il m’arrive beaucoup de travailler sur du long terme avec une marque, c’est vraiment agréable de faire partie d’une aventure comme celle là et de travailler avec les mêmes personnes pendant plusieurs mois. Il m’arrive aussi d’être ambassadrice d’une marque, c’est là pour moi un grand privilège. Les partenariats m’ont beaucoup apporté dans mon évolution, cela m’a permis de vous parler de produits qui vous donnaient envie et que je n’aurais pas pu forcément me payer ou me procurer facilement en France. Au delà de ça, certaines marques ont boosté ma notoriété avec leur visibilité. Je pense notamment à Benefit et Kiko qui ont reposté plusieurs fois mes photos. Cela a été un véritable moteur et m’a fait connaitre a encore plus de monde.


 Lors d'une dégustation à l'hôtel Peninsula, invitée par une agence de communication.

ET MA RÉMUNÉRATION DANS TOUT ÇA ? 

Et oui on arrive au sujet qui fâche, car oui, en France, gagner de l’argent en étant blogueuse est globalement mal vu. Je ne sais pas trop pourquoi car tout travail mérite salaire et croyez moi, c’est un travail à plein temps. J’ai l’impression que la société nous voit comme des filles pourries gâtées qui bossent de chez elles et ne foutent rien de leurs journées à part ouvrir des colis et rendre jaloux tout le monde. Or c’est véritablement un cliché et une réalité complètement déformée. C’est pour moi un job de rêve que de vivre de sa passion. Je suis passionnée de maquillage, de soins, de voyages et de mode depuis toute petite et je ne vais pas cracher dans la soupe, quand on me propose de l’argent pour vivre ma passion et bien je suis heureuse, oui, je n’ai pas honte de le dire. Qui ne le serait pas ? C’est un bonheur de pouvoir faire ce que l’on veut de sa vie, non ? Toujours est il que moi personnellement, à l’heure actuelle je ne vit pas du blogging. Je touche de l’argent qui me permet de m’acheter ce que je veux mais je suis chez mes parents je n’ai donc pas de loyer à payer, de courses ou d’autres charges. Je bosse a coté dans la communication. Sachez que très peu de personnes vivent du blogging en France à l’heure actuelle, beaucoup touchent le chômage à coté, ont un autre job alimentaire à temps partiel, se reposent sur leur conjoint ou ont une activité dans le marketing ou la communication. A combien s’élève ma rémunération ? Question à laquelle je peux difficilement répondre car elle varie tout les mois selon les propositions. Ce n’est jamais linéaire. A quel moment je demande de l’argent à une marque ? Quand j’estime que le temps passé à promouvoir le produit ( test, écriture d’un article, photos, ect ) mérite salaire. Car oui c’est bien sympa d’avoir le dernier sac qui fait fureur gratuitement mais derrière il faut payer les éclairages, les logiciels, les appareils photos, l’éventuel photographe ou un coiffeur par exemple, sans compter le dévelopeur web et l’hébergement du blog. Pleins de frais qui entrent en jeu et que j’essaye de me faire rembourser par mes collaborations rémunérées. C’est aussi l’occasion de mettre de coté pour acheter un lot pour un concours. Chose que je fait régulièrement pour remercier ma communauté car certaines marques me  » payent  » en carte cadeaux Sephora. La seule chose qu’il y a à retenir sur ma rémunération, et je parle pour moi personnellement car chaque blogueuse fonctionne de manière différente, c’est qu’elle n’interfère en rien sur mon objectivité. Peu importe que je sois payée 0 euros ou 700 pour vous parler d’un mascara, si il est nul je vous le dirais.


 Une collaboration avec Cache Cache.

MES MAUVAISES EXPÉRIENCES / PETITS CONSEILS ? 

J’ai eu pas mal de mauvaises expériences en matière de partenariats. Au début, quand on commence à se faire connaitre un petit peu et que l’on reçoit un tas de propositions on est un peu hystérique et on a tendance à accepter tout et n’importe quoi. Le premier conseil que j’ai à vous donner, c’est de ne pas accepter trop de collaborations à la fois car vous allez vite être submergée par la charge de travail. Il y aussi un risque de bâcler les choses et de poster pour poster. Il y a plus d’un an, lors du mois de Mai j’ai croulé sous les colis et j’ai vraiment eu du mal à garder le rythme. Le danger est de poster trop de photo de produits différents et de lasser votre communauté alors que vous, vous êtes juste trop contente de présenter tout un tas de jolies nouvelles choses. Prenez donc votre temps et ne vous brûlez pas les ailes.

La deuxième chose que je peux vous conseiller est de bien comprendre ce que la marque attend de vous. Quitte à se faire répéter et se faire expliquer plusieurs fois avec d’autres mots, il vaut mieux ça que se tromper. Car parfois le langage du marketing n’est pas à la portée de tous et les termes techniques peuvent être lourds de sens. Par exemple quand une marque vous demande d’insérer un lien en Do Follow dans votre article et que vous ne savez pas de quoi il en est, mieux vaut se renseigner avant de passer à l’acte car cela peut être lourd de conséquences sur votre référencement.

Même chose concernant la deadline. Demandez toujours avant quelle date butoir cela doit être posté car certaines marques ont une vision du temps un peu spéciale. On m’a déjà harcelée car j’avais reçu un produit le samedi et que je n’en avais pas encore parlé le lundi suivant..

Affirmez vous et dites ce que vous voulez réellement. Les gens avec qui vous parlez sont habitués et ne vont pas se froisser si vous êtes poli et courtois. Si vous ne voulez pas faire quelque chose, dites le et n’ayez pas peur. Vous ne risquez rien et vous ne devez rien à une marque sous prétexte qu’elle vous a envoyé un produit. Par contre, si vous avez signé un contrat, là, étudiez bien toutes les conditions pour être certaine que vous pourrez honorer ce contrat en temps et en heure.

Dernière petite chose, n’acceptez jamais de payer pour une collaboration. Je reçoit beaucoup de propositions de type  » On vous propose une collaboration, vous achetez une paire de lunettes de soleil à moitié prix et vous écrivez un article dessus et quand vous avez vendu 5 paires avec votre code promo on vous en offre une.  » EUH PARDON ? Non non, cela ne marche pas comme ça. C’est malhonnête et ce genre de proposition n’a pas lieu d’être. C’est pas du tout équitable et passez votre chemin..

 
Une collaboration avec Huda Beauty et ses faux cils. 

 

Voilà les filles, j’ai fait le tour de toutes les questions que vous avez pu me poser ici et sur Instagram. J’espère que cet article vous aidera et vous en aura appris un peu plus sur l’envers du décor des partenariats !

 

XOXO BARRYLAFRAISE

 

LifestyleTrucs de blogueuse

COMMENT CRÉER SON BLOG ? LES PETITES CHOSES À SAVOIR

écrit par BarryLaFraise 6 août 2017 29 Commentaires

Tout d’abord bienvenue sur ce nouveau blog. Les fidèles lectrices l’ont sûrement remarqué, Barrylafraise s’est refait une beauté et revient avec un style plus épuré et beaucoup plus pratique pour vous. Je suis vraiment trop heureuse de ce renouveau qui me correspond à 100 % et qui je l’espère vous plaira autant qu’à moi. C’est comme si j’avais grandit, murît et ce blog reflète bien cette évolution de manière concrète.

Vous y retrouverez comme avant tout mes tests de produits de beauté, des maquillages, des tenues ainsi qu’une nouvelle partie Lifestyle avec pleins de sous catégories : on parlera voyages, bonnes adresses et restaurants mais aussi urbex et déco ! Un petit espace sera réservé aux trucs de blogueuses.

Dans la catégorie  » SHOPPING  » vous pourrez retrouver toutes les jolies choses que je porte, aperçues ou non sur Instagram ou au gré des articles que vous présente. Ce sera vraiment dans cet espace que je mettrais tout mon shopping afin que vous puissiez vous y retrouver. Vous trouverez aussi régulièrement des Wishlist afin de vous inspirer et de voir ce qui me fait envie. Enfin, un espace sera dédié aux codes promos et bons plans car il est vraiment hors de question que vous ratiez ça !

Voilà, maintenant que le petit bébé est présenté, passons au vif du sujet. Comment créer son blog ? C’est une question qui m’est beaucoup revenue depuis plusieurs années. Que vous ayez ce projet à court terme comme à long terme, que vous soyez déjà une blogueuse ou non, voici mes petits tips !

1 / CHOISIR SON NOM ET SE L’APPROPRIER  

La première question à se poser est le nom de votre espace. Il faut quelque chose de clair, précis, de court et qui se retient facilement. Par exemple : l’avenue rose de Cécilia qui aime les licornes à paillettes ou Michelle et la vie de ses 8 enfants sont vraiment pas de bons noms de blogs. C’est beaucoup trop long !

Je vous conseille de ne pas opter non plus pour un nom contenant un terme qui vous enfermera dans un seul domaine. Je m’explique : je suis depuis toujours passionnée par le maquillage et c’est d’ailleurs cela qui m’a poussé à ouvrir ce blog. J’aurais très bien pu choisir  » Barrymakeup  » car je postais essentiellement du maquillage. Dieu merci j’ai choisi quelque chose de beaucoup plus généraliste. Si j’avais choisi  » Barrymakeup  » cela m’aurait cantonnée à avoir une image de makeup addict dans l’imaginaire des gens qui entendent mon pseudo et peut être que cela m’aurait fait perdre en crédibilité lorsque j’aurais parlé de mode ou de voyage. Vous comprenez ? Cela m’aurait peut être fermé des portes.. Peut être qu’à l’heure actuelle vous avez envie de parler que de décoration ou de food mais vous ne savez pas de quoi est fait l’avenir et peut être que dans 5 ans vous auriez envie de parler de jeux vidéos, qui sait ? Donc ne vous mettez pas de barrière et choisissez un nom laaaaarge au possible.

Ca y est ? Vous avez trouvé votre petit nom, vous l’aimez et vous en êtes fière ? Parfait. On passe ensuite à l’étape numéro deux à savoir le nom de domaine. Car oui, un nom, même si il sort de votre imagination a besoin d’être légitimé et protégé. Vous pouvez faire le choix de ne pas avoir votre propre nom de domaine, dans ce cas votre adresse ressemblera à quelque chose comme www.barrylafraise.blogger.com si vous êtes hébergés par Blogger. Mais je vous déconseille vivement de choisir cette option car cela desservira votre référencement et votre crédibilité. De plus, les lecteurs sont plus fidèles à un site ayant son propre nom de domaine.
Mais du coup, comment avoir le sien ? Il suffit de l’acheter ou plutôt de le louer à un hébergeur. Moi je suis chez OVH depuis plusieurs années et la location de mon nom de domaine me coûte moins de 10€ par an. C’est un investissement que je vous conseille vivement de faire !

2 / CHOISIR SA PLATEFORME 

Il faut ensuite choisir la plateforme sur laquelle vous allez évoluer pour gérer votre blog et poster vos articles. Plusieurs choix s’offrent à vous dont les deux principaux sont :

  • blogger
  • wordpress

Je vous déconseille le premier, réellement. Bien qu’il soit le plus facile d’utilisation au premier abord, il vous limitera ensuite dans votre processus de création. La plupart des widgets et outils sont disponibles sur WordPress et il offre le plus grand choix de possibilités d’actions, en clair, dites vous que tout tout est possible ou presque avec WordPress au contraire de Blogger. D’ailleurs je suis certaine que la plupart des blogs que vous aimez et que vous trouvez beaux sont sous WordPress.

3 / CHOISIR SON THÈME ET L’INSTALLER 

Maintenant que tout les bases ont été choisies, il faut mettre la trame, ce que votre visiteur va voir lorsqu’il va aller sur votre blog. Et là, il y a d’innombrables possibilités qui s’offrent à vous. Il existe des centaines de milliers de thèmes différents dans des styles, des formes et des couleurs différentes. Il suffit de trouver le thème que vous aimez et de l’acheter puis de l’installer. Vous pouvez en trouver des jolis sur :

Sachant que tout le monde peut acheter le même thème que vous et donc, par conséquent, avoir le même blog que vous au niveau du design. Pour l’installation, c’est là que ça se complique. Vous pouvez trouver tout un tas de tutos sur internet sur comment installer un thème wordpress et y amener des modifications. Il va falloir fouiner et essayer de se débrouiller.

4 / DOIS JE PRENDRE UN DÉVELOPEUR WEB ? 

Mais il arrive parfois que l’on rame ( comme moi un peu trop souvent ahaha ) pour pleins de raisons ou simplement car on veut ajouter quelque chose à son thème ou bien que l’on veut quelque chose sur mesure. Car oui, il est possible de faire quelque chose de complètement personnalisé. Dans ce cas, il faut faire appel à un développeur Web. Moi pour être tout à fait honnête avec vous, je suis vraiment nulle pour les cotés techniques des blogs, réellement, je m’énerve vite et j’ai vraiment du mal à comprendre. J’ai aussi peur de faire des bêtises ou de supprimer quelque chose.. en même temps chacun son métier hein ! C’est pour cela que dès le début, j’ai fait appel à quelqu’un. Car au delà du coté  » joli  » du blog, il y a d‘innombrables aspects techniques cachés que vous ne devez pas négliger et qu’un dévelopeur web connait. Bien entendu, vous pouvez totalement commencer sans en essayant de vous débrouiller et d’avoir un blog pas vraiment optimisé pour s’amuser et commencer. Mais si vous voulez quelque chose de professionnel et de bien référencé et que vous êtes, tout comme moi, pas une pro de l’informatique, je vous conseille vivement de faire appel à quelqu’un. Car les notions de sécurité, de sauvegardes et surtout de référencement sont primordiales sur un blog. Au début, vous allez être toute contente d’avoir un espace à vous et qui vous ressemble, je l’étais aussi, mais rapidement, je me suis sentie dépassée et mon nombre de vues était à la baisse et ça ne fait jamais plaisir. Je pense que tout comme moi, vous avez envie de créer un blog pour partager et quand personne vous lit, c’est vraiment frustrant surtout lorsqu’on y passe de nombreuses heures et c’est souvent à cause d’un mauvais référencement. Ce n’est pas votre contenu qui ne plait pas forcément ou vos photos mais tout simplement : on ne vous voit pas dans la jungle de la blogosphère qui grandit chaque jour. C’est pourquoi je vous conseille vivement de vous adresser à un professionnel pour mettre en place un site sans problèmes, totalement clefs en main mais aussi pour mettre en place votre référencement naturel.

Mais qui choisir et à quel prix ? J’ai travaillé avec plusieurs personnes, plus ou moins honnêtes et le premier conseil que je peux vous donner est tout d’abord de travailler avec quelqu’un avec qui le courant passe ! C’est tout bête mais c’est super important. Mon blog c’est comme mon enfant alors je veux vraiment pas le confier à n’importe qui. Ensuite, sachez que ce monde est un véritable business et qu’il existe un peu de tout et à tout les prix. Beaucoup de développeurs proposent des prix très attractifs à l’étranger ( Inde, Asie, Moyen Orient ) mais je vous déconseille de faire appel à un développeur qui ne parle pas votre langue car déjà que les termes sont complexes à comprendre mais si en plus vous ne comprenez pas la langue.. Cela se complique encore plus. Au contraire, vous pouvez faire appel à une agence spécialisée, ils sont souvent très sérieux mais les prix sont vraiment très élevés si vous commencez. Moi, j’ai fait appel à quelqu’un qui travaille en freelance. Mon développeur s’appelle Maxime Collin et c’est lui qui a réalisé entièrement ce nouveau blog en quelques jours. Outre le fait que ce soit quelqu’un de confiance, Maxime travaille vite et cherche toujours des solutions adaptées aux petits problèmes. Il a l’habitude des gens qui ne comprennent rien comme moi ahaha, il est patient et à l’écoute. Et ce qui est important c’est qu’il y a un véritable suivi, là, la partie visible de mon nouveau blog est quasiment terminée mais Maxime continue de bosser sur le référencement. C’est lui aussi un blogueur, il connait donc très bien le domaine et il est consultant digital ce qui lui confère en plus une large expérience des enjeux digitaux. En bref, je vous le conseille et vous pouvez dire que vous venez de ma part. Vous pouvez retrouver son site juste ici ainsi que sa page Facebook, son mail est contact@maximecollin.fr

A quel prix ? Là encore, les prix sont très variés et je ne peux vous donner une fourchette de prix pour la création de votre blog. C’est du cas par cas et Maxime s’adapte réellement selon le besoin, à votre budget. Selon vos besoins, les devis ne seront pas les mêmes. Mais je vous conseille, si vous n’avez pas les moyens tout de suite, d’attendre un petit peu plutôt que de faire appel à n’importe qui. Il vaut mieux bien préparer son arrivée dans la blogosphère que la bâcler. Si vous êtes intéressées par les services de Maxime, je vous invite tout simplement à le contacter pour qu’il étudie votre demande et vous fasse un devis personnalisé, il est vraiment sympa et très humain ! Moi qui vous parlait de l’importance du feeling…

5 / COMMENT DOIS JE ORGANISER MON BLOG ? 

Ca y est ? Vous avez créer la trame de votre blog ? Félicitations ! Maintenant place à quelques petits conseils.

Tout d’abord, commencer par un article présentation afin d’annoncer clairement qui vous êtes et pourquoi vous êtes ici. Le mieux, si vous avez une petite communauté sur un réseau, est de leur demander une FAQ ( foire aux questions ) afin de savoir ce que les gens veulent savoir de vous. Exit les présentations trop personnelles de type  » J’habite à Montpellier rue truc bidule chouette, je suis en couple avec Monsieur Amour Chat qui habite au 7 avenue des licornes et j’ai 5 soeurs : Eva, Emma, Laura, Shanna et Mélina et j’ai 6 chats et je travaille dans telle société pour Monsieur Tartenpion «  Nul besoin d’exposer trop sa vie privé dans de longs détails. Après chacun fait ce qu’il veut mais faites attention à votre adresse et aux personnes de votre entourage qui ne veulent pas forcément être incluses dans votre blog. Selon moi, le mieux est de créer une catégorie présentation ce qui permet à chaque visiteur de pouvoir y accéder facilement sans revenir au tout début de votre blog pour savoir qui vous êtes.

Ensuite, je vous conseille de créer une catégorie contact, ou plus précisément un formulaire de contact ce qui permettra à votre communauté de vous envoyer un petit message ou vous poser des questions. Cela peut aussi permettre à des agences de presse ou à des marques de vous contacter pour une éventuelle collaboration.

Enfin les différentes catégories de votre blog doivent être brèves et courtes selon ce dont vous avez envie de parler avec vos lecteurs. Moi je suis adepte des sous catégories dans les grandes catégories plus larges. Par exemple, dans BEAUTÉ, vous pouvez retrouver MAQUILLAGE et SOIN qui sont des sous catégories. Mais vous pouvez tout à fait mettre que BEAUTÉ et y glisser tout les sujets en rapport avec la beauté, c’est à vous de voir. L’important c’est que le tout soit structuré. Il faut se mettre à la place du lecteur qui a envie de voir quelque chose de simple, clair et intuitif, pas de se casser la tête pour trouver l’information qu’il souhaite.

6 / ÉCRIRE DES ARTICLES ET À QUELLE FRÉQUENCE ? 

Comment écrire un article ? C’est une question un peu vaste.. Je pense que c’est naturel. De l’idée, à la rédaction, jusqu’aux photos et en terminant par la publication, il faut que tout soit naturel et non forcé par une marque, une agence ou même vous même qui vous vous dites  » Il faut que je poste, ça fait longtemps !  » L’idée doit venir de vous et pour intéresser les autres il faut être passionnée par son sujet sinon ça en devient monotone. Il faut que vous envisagiez tout les angles d’approche du sujet et que vous anticipiez les questions que vos lecteurs vont pouvoir se poser autour du sujet exposé  » Qui ? Quand ? Quoi ? Comment ? Où ? Pourquoi ? De quelle manière ? A quel prix ? Quand ? «  Le but étant que votre lecteur finisse la lecture de votre article complètement satisfait et qu’il n’ai pas a aller autre part pour avoir toutes les informations qu’il cherche. L’orthographe est primordial aussi, rien ne m’énerve plus que lire un article bourré de fautes de Français ! Je ne dis pas que je ne fait jamais de fautes, cela arrive à tout le monde mais parfois mon dieu.. ça pique les yeux ! Quel titre choisir ? Là encore, je vous conseillerai de faire bref et accrocheur mais tout en évitant le putaclic ! Exemple, si vous avez envie de parler d’un livre sur l’infidélité ne mettez pas  » Comment mon mec m’a trompée 18 fois en 1 an  » mais plutôt  » Mon avis sur ce nouveau livre qui traite de l’infidélité  » ou  » L’infidélité expliqué en 5 chapitres  » Après, chacun sa façon de faire mais je sature des titres racoleurs. En plus, bien choisir son titre permet d’être bien référencée et indexée par Google, c’est donc quelque chose de très important. Si vous parlez de la nouvelle palette Sephora, votre titre doit comprendre les mots PALETTE, NOUVEAUTÉ et SEPHORA.

C’est évident pour moi mais pas vraiment pour tout le monde apparemment donc je le souligne ici : le texte d’un blog ou ses photos ou tout autre contenu doit être UNIQUE. Il est hors de question que vous recopiez ne serait ce qu’une suite de mot sur quelqu’un d’autre ou sur un autre site, même si c’est Wikipédia. Bien évidemment, vous pouvez vous informer et récupérer des informations en faisant des recherches, moi même je le fait lorsque par exemple je me renseigne sur une composition d’un produit par exemple, MAIS C’EST TOUT. Si vous vous appropriez un texte ou une photo, c’est du plagiat, ni plus ni moins et c’est punit par la loi. Si vous souhaitez absolument recopier un passage il vous faut demander l’autorisation et mentionner le site source.

Quand publier et à quelle fréquence ? C’est un point capital pour fidéliser un public sur votre blog. J’ai longtemps été irrégulière la première année, je publiais parfois 2 articles dans une journée pour en republier un autre que 3 mois après.. Mauvaise idée. Tenir un blog dans le but qu’il grandisse prend du temps et demande de l’organisation. Moi je note toutes mes idées d’articles sur une feuille et je mets un baton rose lorsque le texte est écrit et un autre baton violet quand les photos sont prises. Quand la mise en page est faite, que j’ai insérer les liens que je voulais et que rien ne manque, en gros, que mon brouillon est prêt, je mets un baton rouge. Une fois publié, j’entoure mon article en vert. Quand je doit publier un article en priorité car je sent que cela va vous intéresser ou car j’ai une deadline avec une marque je le mets en rouge. C’est mon petit système simple et efficace pour m’organiser mais chacun fait comme il a envie. L’important c’est de garder le rythme. Le mien est de 2 à 3 articles par semaine. Bien entendu, on a toutes des périodes à vide à cause de notre vie perso, des vacances ou d’un manque d’inspiration.. C’est normal ! Mais dans l’idéal, il faut garder le cap pour que vos articles soient comme un rendez vous pour vos lecteurs à ne pas manquer. Avec ce nouveau blog, j’ai décidé de publier un article le Mardi, un le Jeudi et un le Dimanche avec, idéalement, un article  » trucs de blogueuses  » chaque dimanche. Le vrai conseil que j’applique est de prévoir un stock d’articles en brouillons totalement finis sur mon blog. J’en écris plusieurs le week end ou lors d’un temps libre et je prends les photos en avance comme ça, je suis jamais à court. Concernant les horaires de publication, je vous conseille de publier le soir, tout simplement car les personnes sont plus disponibles après 19h.

7 / COMMUNIQUER SUR SON BLOG

J’imagine que si vous êtes ici, c’est car de base, vous me suivez sur Instagram. Sachez que les réseaux sociaux peuvent apporter un grand nombre de visiteurs sur votre blog. L’importance de communiquer sur vos nouveaux articles sur vos réseaux sociaux est donc PRIMORDIALE. Il faut que vous annonciez à votre communauté qu’un nouveau billet est en ligne ! En leur précisant quel sujet il traite et surtout en leur donnant un moyen d’accès très simple comme une adresse web où cliquer pour voir le dernier contenu publié. Il ne faut pas hésiter à faire des rappels car vos lecteurs ont peut être manqué l’information. Moi j’ai pour habitude de faire un récapitulatif des derniers articles en fin de semaine en story Instagram.

Voilà mes petits chats, voici déjà un long billet qui ouvre ma catégorie trucs de blogueuses. Vous avez ici, un paysage dressé de comment j’ai commencé sur la blogosphère et de mes conseils les plus basiques. Je vous donne rendez vous la semaine prochaine pour la suite. On parlera dans les prochains articles de Google Analytics, des partenariats, de la rémunération des blogueurs et de leur statut juridique ainsi que des petits outils et plateformes pour les influenceurs.

Mais surtout, dites moi si vous allez ouvrir un blog ou si vous en avez un ! Mettez moi les liens en commentaire. Bisouuus !

 

XOXO BARRYLAFRAISE